Docu: Le Monde de Théo

Valérie Gay Corajoud est pianiste et violoniste, professeure et musicienne d’orchestre.

Elle est aussi mère de famille nombreuse dont le dernier enfant, Théo, né en 2004, est autiste.

L’autisme de Théo est ressenti par toute la famille comme « un tsunami, un tonnerre dont le grondement ne cesserait jamais, tel un tourbillon s’engouffrant par la fenêtre, faisant s’envoler tout ce qui se trouve sur son trajet. »

Mais Valérie ne s’est pas laissée emberlificoter par les discours du corps médical, des « experts », des familles mal renseignées, et surtout par le sectarisme des adeptes du comportementalisme (dont l’ABA est la création diabolique).

Valérie et sa famille se sont concentrés sur Théo, ils ont déconstruit leurs a priori, remis en question leurs propres fonctionnements respectifs, ils ont construit une passerelle vers Théo. Théo a construit sa part de la passerelle de son côté et ils se sont tous rejoints, dans le respect de l’intégrité du jeune garçon.

Théo s’est fait sa place dans le monde et, à son tour, vit ses passions.

Valérie partage ce chemin dans un livre, puis dans un documentaire touchant: « Le Monde de Théo« .

J’ai vu ce documentaire hier, suivi d’un débat avec Valérie Gay en personne et d’un psychiatre psychanalyste dont la seule présence m’avait fait décider de boycotter cet évènement. (La psychanalyse n’a rien à faire avec l’autisme, la quasi totalité de la communauté autiste rejette les théories fumeuses que ses adeptes proposent au sujet de l’autisme, pour la bonne raison que c’est du n’importe quoi, on ne s’y retrouve pas du tout).

Le début du documentaire m’a collé le bourdon, j’ai failli partir: images tristes, musique déprimante, commentaire-off récité avec une voix blême genre on va parler des épidémies de lèpre et de peste au Moyen-Âge…

Mais ça ne dure que quelques minutes et j’ai bien fait de rester parce que finalement j’ai découvert une femme qui a compris l’autisme et les autistes. Valérie Gay véhicule un message positif, de dédramatisation et de respect. Et contrairement à ce psychiatre qui aime bien s’écouter parler et réfléchir en boucle, elle écoute.

Voilà pourquoi j’en parle ici.

Bande-annonce (attention, elle inclut le début déprimant, mais après c’est intéressant):

Je conseille à tous les parents d'autiste.s de voir ce film: ils y trouveront des clés saines car justes, humbles et respectueuses.

Note 1: Merci à Valérie de combattre le comportementalisme comme « solution ». Elle en a payé le prix: ostracisation, insultes, violence, menaces et dénonciations en justice. C’est ça, la bienveillance des chantres de l’ABA. Merci d’avoir tenu bon 🙂
Note 2: Ce serait quand-même cool d’ajouter Théo dans le générique de début…


Le Monde de Théo

Le Monde de Théo

Un film de Solène Caron
avec Valérie Gay-Corajoud, Théo, Fanny et Harold.

Bande-annonce
Synopsis, extraits et bonus



En savoir plus sur Louve Joyeuse

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top
error: Content is protected !!