Le Syndrome du Monde Intense

L’autisme est défini depuis trop longtemps comme un trouble, une série de déficiences, déficits, défauts, difficultés. Son évaluation a été préemptée par le monde de la psychiatrie, et donc rebaptisée « diagnostic ». Son approche est le traitement, la guérison, la reprogrammation en fonctionnement neurotypique.

Au grand damn des autistes, parce que bonjour l’ambiance.

Or nous n’arrêtons pas d’expliquer que ce n’est pas le bon paradigme. Ce n’est du tout, mais du tout, ce que nous vivons: les difficultés que nous rencontrons ne sont pas des éléments de notre câblage autistique mais bien la résultante de l’inadéquation du monde.

Et la question qui se pose est la suivante: pourquoi on ne nous écoute pas ????
J’ai longtemps pensé que c’est parce que notre parole est décrédibilisée par définition: si on considère que nous avons des troubles de la cognition, alors forcément ce que nous pensons est biaisé, et pas la peine de nous écouter.

Pourtant, des scientifiques ont compris, enfin compris, notre fonctionnement: en 2007 a été proposé le concept du Syndrome du Monde Intense.

D’après le Dr Laurent Mottron, avant-gardiste bien connu de l’autisme, le Syndrome du Monde Intense n’a donné lieu en tout et pour tout qu’à cet article programmatique et n’a pas eu de suite.

C'est bien dommage, car c'est le bon paradigme: l'autisme n'est pas une compilation de dysfontionnements en creux, une série d'incapacités, mais un hyperfonctionnement. C'est cet hyperfonctionnement qui crée des difficultés, dans un monde lent et cloisonné.

Voilà cette étude:
The Intense World Syndrome – an Alternative Hypothesis for Autism

Et voilà la traduction du Résumé:
(c’est moi qui ai ajouté le gras)

Le Syndrome du Monde Intense – une Hypothèse Alternative au sujet de l’Autisme
Henry Markram, Tania Rinaldi et Kamila Markram
Publié en ligne le 15 Oct 2007. Prépublié en ligne le 1er Sep 2007.
doi: 10.3389/neuro.01.1.1.006.2007

Résumé
L’autisme est un trouble neurodéveloppemental dévastateur avec une prédisposition polygénique, qui semble être déclenché par de multiples facteurs environnementaux pendant la vie embryonnaire et/ou postnatale précoce.
Bien que des progrès significatifs aient été réalisés dans l’identification des structures neuronales et des cellules affectées, aucune théorie unificatrice susceptible d’expliquer les multiples symptômes de l’autisme n’a encore vu le jour.
Sur la base des récents résultats synaptiques, cellulaires, moléculaires, microcircuits et comportementaux obtenus avec le modèle d’autisme chez le rat à l’acide valproïque (VPA), nous proposons ici une hypothèse unificatrice selon laquelle la pathologie centrale du cerveau autistique est l’hyperréactivité et l’hyperplasticité des circuits neuronaux locaux. Ce traitement neuronal excessif dans des circuits circonscrits conduirait à une hyper-perception, une hyper-attention et une hyper-mémoire, qui seraient au cœur de la plupart des symptômes autistiques.
Selon ce point de vue, les troubles autistiques sont des troubles de l’hyperfonctionnalité, qui s’avèrent débilitants, par opposition à des troubles de l’hypofonctionnalité, comme on le suppose souvent.
Nous expliquons comment un traitement neuronal excessif peut rendre le monde douloureusement intense lorsque le néocortex est affecté et même aversif lorsque l’amygdale est touchée, ce qui conduit à un retrait social et environnemental. On suppose également qu’un apprentissage neuronal excessif enferme rapidement l’individu dans un petit répertoire de routines comportementales sûres qui sont répétées de manière obsessionnelle.
Nous discutons ensuite des principales neuropathologies autistiques et de plusieurs des principales théories de l’autisme et nous les réinterprétons à la lumière de l’hypothèse du syndrome du monde intense.


Et cet article intéressant sur le sujet, si tu veux creuser.

Et donc ma question du début reste sans réponse et le mystère est de plus en plus incompréhensible: pourquoi cette hypothèse de travail a t’elle été abandonnée ????

fierté autiste
Fierté Autiste

En savoir plus sur Louve Joyeuse

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Back to Top
error: Content is protected !!